La meilleure réponse

Parce que la DNH des sondes d’échographie avec efficacité sur HPV est devenue la norme et que les techniques proposées sont contraignantes, Germitec® vous apporte Antigermix®, la 4e et dernière méthode de désinfection.

Libérez votre temps et économisez vos ressources

Les utilisateurs d’Antigermix® ont pu voir :  

Leur nombre d’examens augmenter jusqu’à 5 fois
  • «Rapidité, simplicité, efficacité. Tout est là ! Grâce à la rapidité du processus de désinfection, j’ai pu multiplier par 5 le nombre d’échographies vaginales réalisées quotidiennement. Je suis extrêmement satisfaite de l’appareil. J’ai attendu longtemps pour une solution de ce type, si bien qu’aujourd’hui, je ne pourrais plus travailler sans !»
    Dr. Clabeau, Gynécologiste
  • «La rapidité, c’est énorme! On faisait dix patients par mois et maintenant on en a 45 par mois. En plus, l’Antigermix® n’abîme pas la sonde, c’est très utile car nous n’en avons qu’une.»
    Madame Moreau, Infirmière Urologie, HEGP
Leur nombre de sondes réduit jusqu’à 5 fois

 L’Hopital Queen Elisabeth a pu économiser sur l’achat de 2 sondes échographiques nécessaires au rythme des examens en achetant un AE1, générant ainsi un profit immédiat.

  • «L’année d’avant on a dû acheter quatre ou cinq sondes endovaginales. Depuis Antigermix®, on utilise qu’une seule sonde.»
    Pierre Léger, Biomedical Saint-Joseph Marseille
  • «Changer notre procédure de désinfection nous a permis d’être plus efficaces. Nous avons diminué notre parc de sonde et pouvons réaliser entre 15 et 20 ponction d’ovocytes en une matinée avec une seule sonde et sans aucun risque.»
    M Messager, FIV Responsable Opération Clinique de la Muette
La durée de vie des sondes démultipliée jusqu’à 3 fois

Le CHIC Créteil avait l’habitude d’effectuer une DNH par jour et achetait 3 sondes par ans pour faire face à la détérioration des sondes. Avec l’AS1, la DNH est systématique entre chaque patient et aucune sonde supplémentaire n’a été achetée depuis plusieurs années.
L’Hôpital Georges Pompidou a changé ses sondes TE (1 sonde TE ≈ 30K€) 24 fois en 31 mois avant d’acquérir l’AE1 et seulement 8 fois en 32 mois d’utilisation de l’AE1.

  • «Cette méthode est la moins corrosive pour les sondes. »
    Pierre Léger, Chef Biomédical, St. Joseph, Marseille
  • «Nous avons changé de système de désinfection en juin 2009 et nous y avons gagné en temps, en place et en manipulations. Au-delà du fait que la désinfection chimique requiert du personnel pendant les 20 minutes de processus, ces produits changent régulièrement en fonction des normes et surtout, ce procédé de désinfection est de plus en plus réputé pour abîmer les sondes. Avec la désinfection par UV-C par l’Antigermix®, nous n’avons plus ce problème. »
    Docteur Villière, Clinique Mathilde, Rouen

Libérez-vous du risque chimique !

  • «Dans la mesure où je m’occupe de la FIV, opter pour une solution sans résidu chimique est à l’origine de mon choix; je peux garantir la désinfection des sondes que j’utilise pour les FIV et c’est une réelle tranquillité d’esprit. Au-delà de cette notion, la rapidité de la désinfection est un argument majeur. Avec l’Antigermix®, la sonde est prête à être utilisée en 1’30 et je peux donc procéder à mes consultations sur un rythme normal et sans aucun souci»
    Dr Alexandre, Clinique de la Chataigneraie
  • «C’est très sécurisant aussi pour nous dans la mesure où nous ne sommes plus obligés de manipuler des produits qui étaient assez toxiques. »
    Edith Gumbeau, Infirmière, St. Joseph, Marseille
  • «C’est une machine très facile à utiliser et très efficace. C’est également beaucoup plus rassurant de désinfecter la sonde entre chaque patient, plutôt que d’utiliser une lingette ou des produits chimiques au cas par cas. Avant d’utiliser l’Antigermix®, je développais fréquemment des allergies cutanées au niveau des mains du fait de l’utilisation de produits chimiques et de lingettes désinfectantes. Depuis que j’utilise l’appareil Germitec®, le problème est résolu, je n’ai plus aucune allergie.»
    Docteur VADROT, radiologue Echographiste, secteur 2, Paris

Générez du consensus !

  • « Je ne peux que constater l’apport bénéfique de vos appreils notamment en gain de temps de désinfection, de simplicité et de confort pour les utilisateurs (pas d’évaporation de produit désinfectant) spécifiquement en Consultation et aux Urgences Gynécologiques (3 493 accouchements et 20 009 passages aux urgences en 2014). Cette méthode de désinfection gagne à être connue.»
    Gilles Vaneson, Ingénieur Biomédical, CHIC de Créteil.
  • «Avis favorable des utilisateurs : rapidité et simplicité de manipulation, peu d’encombrement (…) Souhaits : mise en place de ce type d’appareil dans tous les services concernés.»
    Madame Suchel et Dr Gerbier-André CHICAS, présentation au congrès RIPHH 2009
  • «Grâce au logiciel de traçabilité, Germitrac®, nous pouvons tout retrouver sur informatique, ce qui est essentiel pour notre activité au jour le jour car nous pouvons rapidement faire le lien avec nos dossiers et délivrer un service de meilleure qualité. D’un point de vue économique, le budget a aussi été un élément essentiel dans le choix de la technologie Antigermix®. »
    Clinique Lafourcade, Bayonne
  • «L’efficacité d’Antigermix® est prouvée. Sa technologie est les UV-C, il n’y a donc pas de risque pour les professionnels de soins ou les patients, ni de déchet ou de consommables. Ce procédé est particulièrement facile d’utilisation et rapide, sa traçabilité est automatique et donne la preuve que la désinfection a réussie. Nous avons quatre Antigermix®, un pour chaque échographe endocavitaire. Antigermix® réponds à nos attentes et celles, explicites ou non, de nos patients et se fond parfaitement dans nos habitudes de travail. Grâce à l’ultra-rapidité des UV-C nous pouvons réaliser systématiquement une DNI entre chaque patient sans ralentir notre activité sachant qu’un médecin réalise plus de quinze examens par jour.»
    Dr. Dana, Chairman Institut de Radiologie de Paris
  • «Bilan: 7 mois d’utilisation. Satisfaction unanime des utilisateurs. Traçabilité rigoureuse (logiciel). Coût modéré comparé à l’investissement temps et matériel pour immersion»
    Clinique Lyon Nord Rilleux présentation au congrès RIPHH 2009
  • «Grâce au logiciel de traçabilité livré avec l’Antigermix S1®, les accusés de désinfection restent en mémoire dans l’appareil et nous les éditons toutes les semaines pour les affecter à leurs dossiers respectifs. D’un point de vue juridique, c’est très important pour nous : en cas de litige éventuel avec une patiente suite à une maladie nosocomiale, non seulement la clinique est hors de cause, mais les médecins sont à tout moment en mesure d’apporter la preuve de la désinfection des sondes.»
    Docteur Zambrano-Caceres, Vichy
  • «Nous étions précurseurs sur le sujet de la désinfection et l’Antigermix S1® est venue parfaire notre protocole: elle nous a permis d’être conforme avec notre recommandation d’effectuer une DNI / DNH entre chaque patient. Auparavant, c’était beaucoup trop lourd à mettre en place avec l’utilisation de produits chimiques.»
    Dr Gardrat, Centre Hospitalier de Bernay